3 novembre 2011 4 03 /11 /novembre /2011 07:24

  

Osant à peine lever les yeux de ce parquet,

bois qui enchante encore, depuis bien longtemps

arraché à la forêt natale, mais

en exhalant encore quelque pouvoir

— au moins celui de ranimer le désir

du sentier qui se glisse entre champs et bosquets

et que coupe le vol de la huppe.

Cependant, quand je lèverai les yeux,

ce sera sur une campagne hors de toute atteinte

où nymphe et satyre guident les pas d'un enfant :

c'est L'Enfance de Jupiter, dans une salle du Louvre.

 

 

 

Paul de Roux

À la dérobée

Gallimard, 2005

SG