21 août 2010 6 21 /08 /août /2010 15:35

                                       

                                        à Maurice Chappaz

 

 

Nous avions grandi ensemble

marronnier

aujourd'hui silencieux souverain

qui portes ombre propice et n'en as pas souci

qui ne racontes pas ta vie

dis-moi ce qu'il faut faire

quand le soleil a disparu

dis-le moi lentement avec des feuilles neuves

que je puisse t'entendre

du fond de mes campagnes en friches

 

Et vous autres derrière la haie

peupliers, acacias, tilleuls

cèdre en forme de ciboire

alignés sur la portée du pré

comme les notes d'un kyrie

silencieuse oraison de feuilles

latin murmurant de ramures et d'aiguilles

pédagogues des champs

si discrets dans vos propres salubres

verts acolytes et patients funambules

un mot, juste un seul sur la paix qui me manque

ou même un bruissement

avant que la nuit vous reprenne.

 

 

                                         Cologny, 1978

 

 

Nicolas Bouvier

Le dehors et le dedans

Editions Zoé

SG