14 mars 2012 3 14 /03 /mars /2012 07:04

 

 

printemps des poètes

 

 

 

         Quand tu rencontres un arbre dans la rue, dis-lui bonjour sans attendre qu'il te salue. C'est distrait, les arbres.

         Si c'est un vieux, dis-lui «Monsieur». De toute façon, appelle-le par son nom : Chêne, Sapin, Bouleau, Tilleul... Il y sera sensible. Au besoin, aide-le à traverser. Les arbres, ça n'est pas encore habitué à toutes ces autos.

         Même chose avec les fleurs, les oiseaux, les poissons : appelle-les par leur nom de famille. On n'est pas n'importe qui ! Si tu veux être tout à fait gentil, dis «Madame la Rose» à l'églantine ; on oublie trop qu'elle y a droit.

 

 

 

Jean Rousselot

Du blé de poésie

Le dé bleu, 1997