22 juillet 2011 5 22 /07 /juillet /2011 08:10

 

    Je suis tout à la tristesse de ma vie perdue dans les bois que le vent berce.

 

    Je suis tout à la détresse de ma vie sans but dans l'ombre des bois touffus.

 

    Mon bonheur est d'y frémir, je m'y sens perdu. Tout ajoute à ma tristesse.

 

    Je le dis, j'ai du plaisir dans les bois touffus qu'aucun sentier ne traverse.

 

 

 

Paul Fort

Ballades françaises

Flammarion, 1963

SG