22 juillet 2013 1 22 /07 /juillet /2013 06:43

 

Elle apparut couleur d'ambre à l'orée

d'une forêt mêlant au vrai le faux,

et sur son front sa corne stalactite

sortait dorée d'une sorte d'aura.

Avec ses yeux d'aurore boréale

elle semblait surgir d'une contrée

extra-terrestre où tout songe est de gel,

spectre brisé de ce pôle où la mort

se change en renne au pelage stellaire

capable de percer tous les miroirs.

Était-ce une licorne ? Feinte étrange

car son antenne émettait des rayons

hertziens, troublant le chêne et le charme

à sillonner leur aubier d'un langage

ivre de vent qui vient de l'avenir.

Corne de brume ou corne de mémoire,

était-ce, éclaireur d'étoile en étoile,

ce cerf-volant que l'on appelle ovni ?

Elle emmura la forêt dans ses moires

puis se fondit, feuillage, en sa rumeur.

 

 

 

Charles Dobzynski

Poésie 1 n°48, déc. 2006

Le cherche midi éditeur 

commentaires