4 juin 2010 5 04 /06 /juin /2010 17:59

 

Les saules de la porte de Yung Tsin qui laissaient retomber l'or de leurs pousses,

En trois jours ne font plus qu'une ombre verte.

J'en ai cueilli une branche en entrant dans la ville

Pour qu'on sache que le printemps est bien là.

 

 

Kung Hsing Chih

(XIIIè siècle)

 

 

 

Les-saules-de-la-porte-Yung 

SG