4 décembre 2013 3 04 /12 /décembre /2013 07:08

 

Les bois ce matin luisent comme des cuivres

Cornes de bêtes et clarinettes ont passé par là

Tu me parles aussi de Ton armée

J'ajoute un hautbois pour le primesaut grave

Et le violoncelle pour la mort

 

Les bois ce matin avec leurs feux leurs moires

Tapisserie diane soyeuse

Toi tu m'offres Ta millénaire armée

J'ajoute les cris des oiseaux et des pleureuses

Et le cor funèbre mémoire

 

Ah ces bois ont des reflets de mort et de joie

Troupeaux figés cimetière à claire-voie

Tu y faisais sonner les trompes de Ton armée ?

J'ajoute la flûte du crapaud revenu de la mort

À la porte de l'enfer pour l'accord

 

 

 

Jacques Chessex

Poésie III

Bernard Campiche Éditeur

SG