14 octobre 2011 5 14 /10 /octobre /2011 06:50
  

                                                                    à Félix-Quentin Caffiau

 

Voleur ! voleur de vent, de feuilles, de racines

La viande des forêts saigne sur tes velours

Y songes-tu, quand tu remorques tes victimes

Par les cheveux, au long des talus, des labours ?

 

Le charbon de la nuit fume sur les bruyères

Biches forpaysées, vous troublez les marais

Tu traînes sur tes pas un haut cadavre vert

Frère froid des rivières, des halliers, des blés.

 

Là-bas sera le seuil et l'âtre mortuaire

La paille de l'automne habille tes carreaux

Bientôt se gonfleront des citrons de lumière

Dans les branches brisées comme autant de vieux os.

 

 

 

 

Luc Bérimont

Poésies complètes I

Le Cherche-Midi, 2000

SG