25 janvier 2012 3 25 /01 /janvier /2012 08:06

 

 

... le duvet fragile des arbres.

POUCHKINE

 

 

J'ai grandi au milieu de calmes motifs

Dans une fraîche nursery du jeune siècle ;

Je n'aimais guère la voix des hommes,

Mais je comprenais celle du vent.

J'aimais la bardane et l'ortie,

Et plus que tout le saule d'argent.

En reconnaissance il a vécu

Avec moi toujours, ses branches en pleurs

Semaient des rêves sur mes insomnies.

C'est étrange ! Je lui ai survécu.

Voici la souche ; les autres saules

Parlent aujourd'hui avec d'autres voix

Sous notre ciel, sous d'autres cieux.

Je me tais... On dirait que mon frère est mort.

 

1940. Janvier

 

 

Anna Akhmatova

Requiem, Poème sans héros

et autres poèmes

Traduction de Jean-Louis Backès

Gallimard, 2007

SG