2 septembre 2016 5 02 /09 /septembre /2016 08:59

 

Petit bois clair,

petit bois de chênes, de sapins, de bouleaux

et tout percé de chants d'oiseaux ;

petit bois plein de ciel, de fleurs, de papillons

et d'un vent doux qui va d'une colline à l'autre ;

petit bois assis seul sur le coteau,

où toutes les joies viennent se dire bonjour.

 

Petit bois clair si loin du monde,

si loin des guerres et des fanfares,

avec un chemin brun feutré de vieux feuillages,

doux comme un tapis de haute laine

et barré d'ombres qui obéissent au soleil ;

avec mille sentiers

où le vent promène

son haleine.

 

Petit bois clair où les chants d'alentour

se rencontrent et se mêlent,

où des ombres légères tremblent sous les arbres,

trop grands pour leur âge

et qui balancent au soleil

leurs têtes sensibles

et pleines d'oiseaux.

 

Petit bois de chênes, de sapins, de bouleaux,

petit bois clair comme un bois d'enfant.

 

 

 

 

Constant Burniaux

Poésie 1922- 1963

Le Cherche-Midi, 1965

SG