24 mai 2010 1 24 /05 /mai /2010 19:23

 

Mais dans les arbres,

Dans la flamme des fruits à peine aperçue,

L'épée du rouge et du bleu

Durement maintenait la première blessure,

La soufferte puis l'oubliée quand vint la nuit.

 

L'ange de vivre ici, le tard venu,

Se déchirait comme une robe dans les arbres,

Ses jambes de feuillage sous les lampes

Paraissaient, par matière et mouvement et nuit.

 

 

 

Yves BONNEFOY

Le chant de sauvegarde

Poèmes

Gallimard

SG