30 juin 2013 7 30 /06 /juin /2013 06:49

 

Sur la nappe de racines entremêlées

Comme une cruche vide

Le chêne élève ses fleurs centenaires

Avec une caverne pour ermites.

Dans le bruissement de ses branches

Sonne la consonance

De Marx et de Mazdak ¹

« Khamaou, khamaou !

Ouakh, ouakh, khagan ! »

Comme des loups s'encourageant l'un l'autre

Galopent des chacals

Mais le murmure de ces branches se souvient

De la mélopée des temps de Batû.

 

                                                     (été 1921)

 

 

 

Vélimir Khlebnikov

Zanguezi et autres poèmes

Traduit du russe par Jean-Claude Lanne

Flammarion, 1996

 

 

¹ réformateur persan du Vè siècle

commentaires