9 mars 2015 1 09 /03 /mars /2015 08:02

 

 

Peupliers, peupliers, peupliers

champ labouré de tranchées,

cheval quatre fers en l'air,

peupliers, peupliers de malheur,

puis un saule pleureur qui surgit

comme une paysanne en fichu,

puis des chênes et des aulnaies

à perte de vue,

des petits soldats ici jouaient

à perdre la vie.

 

 

Wladyslaw Broniewski

Vingt-quatre poètes polonais

traduits par Georges Lisowski

Éditions du Murmure, 2003

 

 

 

Seth et Lise

Visite du mémorial canadien de Vimy (Pas-de-Calais)

sethetlise.com