22 novembre 2019 5 22 /11 /novembre /2019 18:00

 

J'ai lu cinquante mille poèmes et romans

       qui parlaient de la chute des feuilles en automne

j'ai vu cinquante mille films

       sur la chute des feuilles en automne

j'ai vu cinquante mille fois tomber

       les feuilles en automne

       les feuilles qui tombent, qui traînent, qui

              pourrissent sur le sol

cinquante mille fois j'ai entendu leur crissement sans vie

       sous les semelles de mes souliers

       entre mes paumes et au bout de mes doigts

et pourtant la chute des feuilles me serre toujours le cœur

       surtout les feuilles qui tombent sur les boulevards

       surtout s'il s'agit de feuilles de marronniers

       surtout si des enfants passent par là

       surtout s'il fait soleil

       surtout si j'ai reçu ce jour-là une bonne nouvelle

              me parlant d'amitié

       surtout si mon cœur ne me fait pas trop mal

       surtout si je crois que m'aime ma bien-aimée

       surtout si ce jour-là je suis d'accord

              avec les autres et avec moi-même

rencontrer la chute des feuilles en automne me serre le cœur

       surtout celles qui tombent sur les boulevards

       surtout s'il s'agit de feuilles de marronniers.

 

 

                                                                          Liepzig, 6 septembre 1961

 

 

 

Nazım Hikmet

Nostalgie

Traduit par Münevver Andaç

Fata Morgana, 1989

SG