13 février 2012 1 13 /02 /février /2012 08:15

 

                        I

 

Je suis né d'un hiver convulsif

         aux crinières de sel

J'ai dans la tête le totem criard du délire

dans les membres la cruauté des busards

 

Les bombes du gel plein les poches

je rue dans les brancards de la solitude

 

Un dieu pourrit

dans la suprême danse des nerfs

un dieu gorgé de jus noir

 

et je suis ce dieu

au mufle rageur

 

 

 

                        II

 

Je suis de la race sauvage des arbres

ma carcasse pimentée de becs

mes racines-torchères plongées

dans l'humus de la nuit

 

J'ai de la branche furieuse

du feuillage pervers

et j'ai de la ferraille mentale sous l'écorce

 

Traqué

par la meute des saisons

à l'écart de la forêt-mère où titubent les sèves

 

 

 

                        III

 

Je suis d'une mer aux lions insurgés

secousse interminable

du sable

et du varech

 

Aux bas-fonds de l'entraille

rêve une ville engloutie

 

La fourrure des algues est mon dernier refuge

 

 

 

 

Jean Vasca

Jaillir

Pierre Jean Oswald, 1969

SG