8 mai 2012 2 08 /05 /mai /2012 06:13

 

                        (à mon père)

 

 

O bois qui chantes sous sa main

Bois de violette ou de rose

Ligne où soudain son œil se pose

Et qui seras noble demain

 

O chêne qui deviendras table

Et trôneras dans la maison

Après avoir sur l'horizon

Gravé ta force incontestable

 

O châtaignier du noir pays

O la Cerise et la Merise

Et vous noyers à la chair grise

Exilés de vos gazouillis

 

O vous des lointaines contrées

Bois voyageurs de l'Océan

Couleur de fauve ou d'alezan

Neuves essences rencontrées

 

Sachez qu'il vous célébrera

Aussi bien que faisait la brise

Et de la mort qui fend et brise

C'est lui qui vous délivrera

 

 

 

 

François Lacore

Escales d'encre

suivi de Chemins-Parchemins

1994

SG