25 août 2011 4 25 /08 /août /2011 07:19
  

Au coquillage l'arbre dit :

j'étais la mer,

j'étais l'enfance

et me voici, vêtu d'été.

 

Au coquillage l'arbre écrit

de longues lignes de feuillage

en bruits d'oiseaux,

l'odeur de pain d'un vieux village.

 

Et sur le sable d'île bleue,

l'algue promène ses airs de branches

pour un miroir de nacre blanche,

en souvenir d'un arbre heureux.

 

 

 

 

Christian Da Silva

Pommes de plume, pommes de mots

Éditions Saint-Germain des Prés

SG