24 décembre 2010 5 24 /12 /décembre /2010 08:59

    

                                                A Guy Riolle

 

 

Ne juge pas l'arbre à ses fruits

mais à son ombre

qui donne à boire à ton regard

la métaphore d'un puits perdu

 

Que t'importe la confusion

de l'épine et de la feuille

que nul fruit jamais ne dément

 

Que t'importe et qu'importe

l'accueil indifférent

que ses branches crispées

offrent à l'hôte de passage

 

Homme ou fennec où est la différence ?

Homme ou fennec là n'est pas la question

 

Et qu'importe le feu qui court à ses frontières

le vent de sable qui le tourne en dérision

 

Il est l' Arbre

le seul arbre au monde

depuis bientôt deux mille ans

 

la silhouette du Seigneur

 

Rien d'autre à voir ici

mais derrière la dune

une charogne nous attend

 

luisante.

 

 

 

Serge Wellens

la concordance des temps

Editions Folle Avoine

 

 

  

  

rached-msadek 

 

Photo de Rached Msadek

SG