19 mai 2010 3 19 /05 /mai /2010 18:59

 

Suis-je arbre pour qu'un lièvre

laissant les bois d'hiver

se blottisse à mes pieds ?

Je demeure immobile

sans battre des paupières

et les bêtes dociles

me prennent en pitié.

Mésange dans l'oreille,

abeille sous les cils,

dans la bouche de feuille

l'archange, l'écureuil.

Et près du cœur le ver

qui trace dans la nuit

son chemin de poussière.

 

 

 

Jean Joubert

Le chasseur de Sylvans

SGDP

SG