14 mars 2013 4 14 /03 /mars /2013 07:54

 

Je ne sais pas nommer les arbres

 

Mâchouiller un coin de feuille

Gratter l'écorce avec des ongles sales

Parcourir la griffure des branches hautes

Écraser l'insecte contre le tronc

Creuser le moussu de la terre

Me frotter au rugueux de l'écorce

Suivre l'ombre brouillée sur le chemin

Inventer une silhouette dans le carré du ciel

Mais jamais nommer l'arbre

 

L'absence de mots me ramène à l'ignorance

La langue éteinte d'une famille

Alors on se tait dans l'intérieur des pièces

Chut à l'enfant qui dérange

Je me tiens dehors dans la nudité du jardin

Vers l'arbre unique qui pousse sans exigences

Il est un monde de fourmis et de vers

D'abeilles et de moucherons

De pourriture et de sève

Ça vit, ça meurt et l'arbre tient bon

L'arbre dépasse la clôture et les murs

L'arbre m'accueille loin au-dessus du jardin

 

Il n'a aucun mot pour nommer ma présence.

 

 

 

 

Fabienne Swiatly

Bacchanales n°47 - novembre 2011

Revue de la Maison de la poésie Rhône-Alpes

Le site de Fabienne Swiatly : www.latracebleue.net

commentaires