10 août 2012 5 10 /08 /août /2012 06:09

 

Juste devant moi

Un enfant cueille un arbre

L'arbre comme un ballon l'entraîne

L'enfant plante l'arbre dans le poumon d'un nuage

Dans sa chute il porte un siècle au visage

Des béquilles à ces pages que tu ne comprends pas

En échange de l'arbre

Il apporte une étoile

Qu'il essaie de faire fleurir en terre

L'étoile sans racine se détache et me quitte

Comme tu m'as quittée

Et son amour le quitte

Comme le tien m'a quittée

Que je secoue la tête

La vision m'abandonne

L'arbre n'a pas bougé

C'est l'enfant qui est parti

Pas un nuage au ciel pas une étoile

Pas un bruit dans mon crâne

L'amour s'en est enfui

Plein du son de ta vie

L'amour m'a tout repris

Ma vie n'a pas de vie

L'ennui n'est qu'une longue nuit.

 

 

 

 

 

Ariane Chaudier

Revue Vagabondages n°11, 1979

SG