11 avril 2015 6 11 /04 /avril /2015 06:11

 

Dans ma main un morceau de charbon.

Dans le charbon une empreinte fossile de feuille

Nervures et pédoncule, traits d'une fraîcheur intacte.

Plus de deux cents millions d'années ont passé

Et dans le charbon que je tiens en main

Je sens la feuille palpiter encore

De vie en communion avec moi.

Je caresse sa tendre image

Et me reviennent en mémoire

Forêts, sèves des premiers printemps...

Né tard dans la spirale de l'univers,

Je suis riche de l'âge de la feuille,

Riche de l'âge du charbon,

Riche du nouveau printemps des hommes.

Citoyen de l'univers,

Les desseins du ciel me concernent.

Le charbon palpite des ondes indélébiles de la vie :

Ce matin, à la mine de Câm Pha, le cœur d'un mineur

            explose de joie.

 

 

 

 

 

Cù Huy Cân

Marées de la Mer Orientale

Traduit du vietnamien par Paul Schneider

La Différence, 1994

 

 

 

 

 

 

Huy Can

SG