16 septembre 2012 7 16 /09 /septembre /2012 06:09

 

Sur toutes les cimes

La paix.

Au faîte des arbres

Tu saisiras

Un souffle à peine.

Au bois se taisent les oiseaux

Attends ! Bientôt

Toi-même aussi

Reposeras.

 

 

 

Goethe

Élégie de Marienbad et autres poèmes

Traduction de Jean Tardieu

Gallimard, 1993

 

 

 

                 

 

 

Wandrers nachtlied

 

 

Über allen Gipfeln

Ist Ruh,

In allen Wipfeln

Spürest du

Kaum einen Hauch ;

Die Vögelein schweigen im Walde.

Warte nur, balde

Ruhest du auch. 

SG