1 mai 2011 7 01 /05 /mai /2011 07:11

 

Ce chêne tordu encombrait notre jeunesse

Aucune scie n'en viendrait à bout

Mais un chant d'oiseau

pouvait tout

et vous le saviez

Il est tombé ce chêne tordu

sous le chant d'un oiseau

un jour où il avait plu

Mais déjà vous ne saviez plus.

 

 

 

Anne-Marie Monnier

Vagabondages n°21-22

Paris-Poète

SG