11 juin 2011 6 11 /06 /juin /2011 07:27

 

Hôte, prends place dans mon ombre et goûte le repos,

Ici le soleil ne pourra t'atteindre, même s'il monte au plus haut,

Je te le promets. Et les rayons droits de l'astre

Assembleront sous les arbres toutes les ombres éparses.

Ici, toujours, des vents frais soufflent des champs,

Ici, rossignols, étourneaux se plaignent gentiment.

Sur ma fleur parfumée les abeilles sans égales

Cueillent le miel qui ennoblit la table seigneuriale.

Par mon murmure serein dans l'air imbu d'arômes

J'amène le doux sommeil au front soucieux de l'homme.

Je n'engendre pas de fruits mais pour mon maître placide

Je suis tel un pommier au clos des Hespérides.

 

 

 

                                                        Traduit par Marian Pankowski

 

 

Jan Kochanowski

Anthologie de la poésie polonaise

L'Âge d'Homme, 1981

SG