16 avril 2015 4 16 /04 /avril /2015 06:20

 

Nos paupières fermées

le regard au profond du corps

voit des oiseaux sans nombre

qui vont des poumons aux cellules lointaines

 

nous nous étirons

dans le resserrement de notre peau

 

nous devenons

un arbre, ciel compris

 

nous soutenons l'oiseau.

 

 

 

 

Marie-Claire Bancquart

Avec la mort,

quartier d'orange entre les dents

Obsidiane, 2005

 

 

 

 

Au profond du corps

Marie Cavoret

Originel jardin

www.cavoretm.com

SG