4 mai 2013 6 04 /05 /mai /2013 06:03

 

l'arbre jaune qui roule

et tourneboule au fond

de l'autrefois jardin agite

toutes ces mains confuses,

ces demi-mots mimés,

balance entre vent et abîme.

 

au delà, les choucas innombrables

redressent leur nuque de vieillards,

raillent et craillent, lancent

les derniers sarcasmes.

 

je n'ai rien inventé.

 

 

 

Denis Rigal

Terrestres

Le bruit du temps, 2013

SG