1 mars 2011 2 01 /03 /mars /2011 19:51

 

Dans mon front a poussé un arbre.

Il a poussé au-dedans

Ses racines sont des veines,

des nerfs ses branches,

ses feuillages confus des pensées.

Tes regards l'enflamment

et ses fruits d'ombres

sont oranges de sang,

grenades de lumière.

                                Le jour se lève

dans la nuit du corps.

Là au-dedans, dans mon front,

l'arbre parle.

                   Approche, tu l'entends ?

 

 

                    (Traduit de l'espagnol par Frédéric Magne.)

 

 

 

Octavio Paz

L'arbre parle

Gallimard

SG