8 novembre 2010 1 08 /11 /novembre /2010 17:32

 

Entre l'enfer et le ciel

L'idéal et la matière

L'arbre naît vit meurt debout.

Entre alchimie et chimie

L'arbre sobre se contente

D'eau de terre et de lumière.

Entre racines et branches

Il n'y a la différence

Que de nadir à zénith.

Partagé entre eau et feu

Il est navire et brasier

Le sextant du vertical.

Sociable en société

Autarcique en solitude

Ombre il est fraîcheur d'été

Proie il est chaleur d'hiver.

Et de l'éther ébloui

Aux ténèbres telluriques

Il est le grand pontonnier

L'efficace ambassadeur

Entre le jour et la nuit.

 

Il lui faut un millénaire

Pour signer en testament

Son legs d'un mètre d'humus

Dix siècles de feuilles mortes

Héritage de poussière

Et postérité du vert

Pour que l'homme puisse vivre

Sur l'écorce de la terre

Et saigner signer ses livres.

 

Entre ici-bas et là-haut

Entre le sol et l'azur

L'en-deçà et l'au-delà

L'arbre est notre messager

L'arbre est notre médiateur

L'arbre est notre convoyeur

Et ses six planches de bois

Notre Sésame Ouvre-Toi.

 

 

 

Bernard Lorraine

le temps comme il vient

La Maison de Poésie

SG