1 mai 2021 6 01 /05 /mai /2021 09:46

 

 

(Chanson)

 

 

                                                               À Olivier Parcollet

 

 

Je vous salue les arbres, ô mes amis, mes frères !

Nous sommes traversés par la même lumière,

Vos branches captent du ciel l'énergie nourricière,

Et vos racines en moi s'agrippent à la terre.

 

Vos chatons au soleil s'ouvrent aux rayons cosmiques ;

Au long des jours qui passent, votre part magnifique

Garde la pleine mémoire des croyances antiques,

Des rites millénaires de nos druides celtiques.

 

Arbre de vie, ami

Arbre de liberté,

Vos oiseaux sont les fruits

De nos rêves éveillés.

 

Le vent de vos silences

A bercé notre lit ;

L'enfance se balance

À vos branches polies.

 

À Saint Louis pour son chêne, de Ronsard à Gastine,

Saint Bernard et tant d'autres essences divines

Ont inspiré l'amour ou tendresse lutine,

Et plus l'or des ors respect de vos racines.

 

Arbre de vie, ami, térébinthe, laurier,

Olivier, pin sacré, orme, myrte et noyer,

Honneur des processions, cultes à vous tous voués,

Votre sève est la vie qui coule sous l'aubier.

 

Arbre de vie, ami

Arbre de liberté,

Vos oiseaux sont les fruits

De nos rêves éveillés.

 

Le vent de vos silences

A bercé notre lit ;

L'enfance se balance

À vos branches polies.

 

Devant ta majesté, chêne, je suis un roi ;

De ta ramure parée dans le feu de ma joie,

Ta sagesse muette sourd et je reste coi,

Silencieux et rempli de ta sève et d'émoi.

 

Ifs de mon enfance, cyprès des monastères,

Je sais que je suis vous, votre bois est ma chair,

Et vous boirez mon sang quand je serai en terre...

Je vous salue les arbres, ô mes amis, mes frères !

 

Arbre de vie, ami

Arbre de liberté,

Vos oiseaux sont les fruits

De nos rêves éveillés.

 

Le vent de vos silences

A bercé notre lit ;

L'enfance se balance

À vos branches polies.

 

 

 

 

Patrick Derouard

Sous la clarté des songes

Éditions Sol'air, 1999

 

SG