6 décembre 2020 7 06 /12 /décembre /2020 09:50

 

Je te couvre de feuilles, je te couvre de neige

La barque de ton corps éclairée par l'oubli

Dans la lumière de non-poésie qui est

Le seul nom de la poésie pour les plus purs

 

Et rien autour de ton prénom, lampe des choses

Qui te dilue dans l'eau du jour, moi sorti

Loin des arbres, loin des nuées d'insectes,

Atomes saisis par le temps, centre du temps

 

Arbres, mes orphelins, orphelins de la lune,

Habillés de grands lambeaux prophétiques,

Vous me suivez, contre mon sein nu les guêpes

De celle dont vous avez mangé et bu

 

 

 

 

Salah Stétié

Oiseau ailé de lacs

Fara Morgana, 2010

SG