13 décembre 2020 7 13 /12 /décembre /2020 09:56

 

où se dresse un cyprès

s'enfonce un couteau

puissante vrille d'un ciel innocent

 

arbre maudit tu resteras figé

dans le douceur du soir

au seuil du jardin

et de son calme trompeur

 

tes appels en trompe l'œil

tentent de nous tenir éveillés

signaux lointains

d'une époque révolue.

 

 

 

 

Georges Cathalo

Poésie sur Seine

Revue d'actualité poétique

n°84, novembre 2013

SG