25 octobre 2020 7 25 /10 /octobre /2020 09:18

 

Dernier or des feuilles, dilapidé
avec la pauvre lumière, sous les nuages
comme si quelqu'un tout de même allait venir
une par une ramasser toutes les feuilles
les ramasser toutes dans son cœur, et avec elles
panser ses blessures, dormir peut-être

comme s'il était au centre de l'arbre

de l'arbre le plus vert, le plus touffu

dormir et guérir : ici et là les feuilles

se pressent autour de lui.

 

                                          25 XI 84

 

 

 

Paul de Roux

Entrevoir

suivi de Le Front contre la vitre

et de La halte obscure

Gallimard, 2014

SG