2 septembre 2020 3 02 /09 /septembre /2020 06:58

 

une branche s'élève

à côté

une autre reste assise

elles étendent leurs ombres grises

sur le sol

devant nos pas

 

d'autres branches

couchent

leurs doigts

à leurs pieds

 

nous nous parlons

comme nous nous parlions

à pas feutrés

avant

de se connaître

vraiment

nos mots

disent

leurs hésitations

 

tu me dis

ce qui ne va pas

entre nous

 

je suis d'accord

du moins

un peu

 

la forêt noire

autour de nous

a

avalé nos paroles

 

tout est vide

 

mais je sais que

parmi le néant des arbres

le monde a changé

 

sur les branches

nos paroles

restent vives et

nous fixent du regard et

un jour

entre nous

s'envoleront

 

 

 

 

 

Jean Boisjoli

Envol Vol. VII n°4

1999

SG