29 juin 2021 2 29 /06 /juin /2021 17:10

 

Un long souffle hypnotique

D'arbre en arbre se propage

En bruissements symboliques

Ondoyant paysage,

Vermeil transmutatoire

Exalté de vieil or

Qui parle de Merveille,

De sommeil et de mort...

 

Ah quiétude enchanteresse,

Des sous-bois enchanteurs

Quand j'arpente, sans tristesse

La saison qui se meurt

Où planent les vapeurs,

D'une ondée aux eaux douces

Qui serpentent dans la mousse,

En un silence rêveur...

 

Sous la féérie verte,

Des feuillages translucides

Afflue ce charme ancien

Lumière d'un songe d'automne

Peuplée d’Œils aériens,

Et de présences alertes

Aux pensées chrysalides,

Que Novembre environne...

 

Puis, rampent lentement les miasmes,

Et les terreurs lunaires

Quand s'endort le soir

Sur la clairière fantôme

Aux murailles de fougères,

Sépulcrales et rousses

Lugubre sentier de ronce

Sanctuaire crépusculaire...

 

 

 

 

Eloah Sun

Feu... Sangs... Ombre...

Lacour Éditeur, 2011

SG