7 mai 2020 4 07 /05 /mai /2020 11:00

   

   Elle donne rendez-vous aux arbres, quand les feuilles se dérobent aux désirs de la saison. Les géants de bois se dévêtissent doucement et répandent dans les airs une pluie sauvage et colorée. Elle aime se mouvoir à l'intérieur de ce miracle. Ses pieds effleurent le sol, elle flâne dans l'air et son corps balance. L'amour, parfois, chavire sur des pointes exquises. Les arbres délivrent à la terre le secret des feuilles, ça pourrait être un poème aussi, étrangement panaché de mort et de lendemain, un spectacle d'ombres et de lumières. Les pauvres carcasses brunes jonchent les allées sauvages, immobiles, la silhouette amaigrie par des rêves de pluie. Elle effleure le bois transi et en caresse innocemment la dépouille avec des doigts experts. Comment pourrait-elle leur dire les mots ? L'apaisement, c'est aussi des gestes. Elle virevolte, dernière merveille visible qu'elle offre dans le secret d'une après midi. Une danse d'espoir, une légère grâce avant que les ossatures végétales ne succombent. Si la mort est si délicate, elle choisira l'automne.

 

 

 

 

Jonathan Picard

La Variation des voix

Publibook, 2010

SG