1 janvier 2021 5 01 /01 /janvier /2021 19:49

 

L'Histoire

se dit,

contée,

en certaines terres

froides et arides

 

Au travers de sentiers

courbés par le fardeau séculaire de l'âme

 

Qu'une poussière

d'argile

mêlée

au nœud de la Vie

 

Cueillit une nuit

le Rêve

à la cime de l'Arbre interdit...

 

                     L'étoile était si belle

                     si lumineuse

                     si... resplendissante

                     En la caresse de ses mains...

 

Qu'il ne put la lâcher

convaincu

que la perle

mûrie

par l'Aube divine

illuminerait la chevelure de sa Bien-aimée...

 

Mais la Lune et le Soleil

s'enflammèrent au loin :

 

                     Aurore et Crépuscule

                     à qui l'on soumit un sommeil sans

                     trêve

                     luttèrent

 

                     ...Le glaive en leur sein...

 

Par L'Exil

         le Courroux et l'Insomnie

                  eurent raison

du rêve, de l'Amant,

de l'Aimée

 

Et ce sont

des jours identiques à ces nuits

sans Rêve, ni Amant, ni Aimée

qui s'enracinent

depuis

au cœur

de l'Arbre desséché...

 

 

 

 

 

 

Konane Roughi

Bacchanales n°29  

Revue de la Maison de la poésie Rhône-Alpes

SG