29 janvier 2020 3 29 /01 /janvier /2020 16:00

 

Il faut avoir entendu le rire frais des platanes

Étonnés de voir les gens qui en courant s'époumonent

Dans des tenues plus ou moins bouffonnes

Ils traversent le jardin des plantes en sueur

Sans un seul regard pour les fleurs

Concentrés sur un seul souci, un seul

Celui de dépenser l'énergie et la graisse

Puisées dans leurs assiettes avec ivresse.

Économes et patients, les platanes

Dans leur sage paresse

Sourient de toutes leurs feuilles

Il faut avoir entendu le rire frais des platanes

Étonnés de voir les gens qui en courant s'époumonent

Dans des tenues plus ou moins bouffonnes

 

 

 

 

Claude Gudin

Poèmes et chansons pour éplucher les légumes

L'Âge d'Homme, 2002

SG