30 avril 2019 2 30 /04 /avril /2019 07:20

 

Ne viens pas trop tôt, amour, va encore ;

L’arbre  n’a tremblé que sa vie ;

Les feuilles d’avril sont déchiquetées par le vent.

 

La terre apaise sa surface

Et referme ses gouffres.

Amour nu, te voici, fruit de l’ouragan !

Je rêvais de toi décousant l’écorce.

 

 

René Char

Commune présence

Gallimard, 1998

SG