5 février 2019 2 05 /02 /février /2019 13:30

 

Je pénètre dans la forêt

où tous les arbres ont des titres

toutes les feuilles sont couvertes

de nervures que le vent lit

et qu'il emporte sur les eaux

de la fontaine qui murmure

un accompagnement nouveau

pour les chants à tous les échos

des cavernes dans les rochers

et des ravins dans les vallées

où se retrouvent les ruisseaux

comparant mainte variation

des paragraphes et couplets

qui se poursuivent et s'enlacent

comme des saumons remontant

les rapides jusqu'aux montagnes

et les fleurs ce sont les images

ruissellement d'illustrations

avec les bourgeons des lettrines

les graines des index et tables

et les écorces des reliures

 

Je pénètre dans les rayons

où tous les livres sont des pousses

où les lettres sont des insectes

où les titres sont des parfums

que brassent les vents de lecture

dans la tête des écoliers

qui ont su ne pas renoncer

malgré les passages d'années

aux escalades dans les branches

du savoir et de l'ignorance

inventive guettant aux cimes

dangereuses de la recherche

oscillant au moindre soupir

les aventures des châteaux

les navires en découverte

les atlas des explorations

les dictionnaires des planètes

les celliers des langues anciennes

les volières du temps qui passe

les clefs des songes et des veilles

 

 

 

Michel Butor

Poésie 3

2003 - 2009

Éditions de la Différence, 2010

SG