16 octobre 2018 2 16 /10 /octobre /2018 07:00

 

       L'écorce du visage a cédé.

     

      Je revois, au-dessus de la terre brûlée, des membres tordus par le feu, cette nuée de cendre incandescente : le gris de l'aube immobile en plein jour.

   

       Entre Sienne et ciel, ces voiles suspendus marient les arbres l'un à l'autre et recueillent le fruit.

 

      Entre nos corps défaits, ce trophée de lumière aveugle. Nos traits s'effacent pour épouser la paix sans histoire et sans nom.

 

       Oliviers, violence au repos conviée.

 

 

 

Michel Collot

Chaosmos

Belin, 1998

 

SG