1 novembre 2018 4 01 /11 /novembre /2018 09:00

 

         Le cyprès est aligné des deux côtés de la route

Ligne par ligne

          Non, mon fils, ce ne sont pas des cyprès

Mais les souvenirs

Qui partent d'ici vers la maison de ton grand-père

Je les ai plantés de ma main

Va mon fils

Laisse-moi les compter un à un

En revenant vers la maison

 

Va toi dans ton chemin mon bien-aimé

 

 

 

 

 

Zakaria Mohamed

Poésie de Palestine

Anthologie rassemblée par Tahar Bekri

Éditions Alain Gorius, 2013

SG