24 juillet 2018 2 24 /07 /juillet /2018 07:50

 

    Tu ne verras pas, bien que

tu l'aies voulu, les peupliers verts

au bord de la mer,

sur le chemin qui mène vers la terre,

ami blond, mort au mois de mai ;

tu ne les verras pas, quoique

tu n'eusses en rien porté tort au soleil

avec ta joie de mort ;

pourtant si peu de chose

aurait pu, ô mort, te rendre heureux !

 

    Qu'est-ce que tout cela,

qu'un désir pur et simple ne peut

émouvoir ; quelle main, et où,

recouvre ce puits de tourment,

au fond duquel nous nous sommes fait

un écho d'illusion,

en regardant toujours des yeux,

là-haut, qui s'ils nous voient,

nous pénètrent, parfois, profondément ?

 

    Si tant de douleur a été donnée

en pâture à ce printemps

infortuné, avec ces petites

fleurs que nous aimons, laisse vite

ta place, et que le monde soit,

Qui ! le maître de soi-même ;

mais laisse-nous,

le nôtre nous suffit

plus que suffisamment ;

nous ne voulons rien d'autre qu'être

infinis sur la pauvre verdure

qui est là derrière

notre demeure d'hommes !

 

 

 

 

Juan Ramón Jiménez

Beauté

Traduction de Bernard Sesé

José Corti, 2005

 

 

 

 

 

 

 

Día siguiente

 

 

    No verás, aunque querías

verlos, los álamos verdes

de la orilla de la mar,

caminito de lá tierra,

rubio amigo, muerto en mayo;

¡no los verás, aunque nada

le hubieras quitado al sol

con tu alegría de muerto;

aunque con tan poco, tú

serías, muerto, dichoso!

 

    ¿Qué es todo esto, que un ansia

pura y sencilla no puede

conmover; qué mano, dónde,

tapa este pozo de pena,

en cuyo fondo nos hemos

hecho un eco de ilusión,

mirando siempre a unos ojos,

arriba, que si nos ven,

nos clavan, a veces, hondo?

 

    Si tanto dolor ha dado

abono a esta primavera

infeliz, de florecillas

que nos gustan; ¡deja ya

tu sitio, y que el mundo sea,

¡Quién!, el dueño de sí mismo;

déjanos ya, que nos basta

y nos sobra con lo nuestro;

que sólo queremos ser

infinitos en el pobre

verdorcillo de detrás

de nuestra casa de hombres!

 

 

Juan Ramón Jiménez

SG