18 juin 2018 1 18 /06 /juin /2018 07:48

 

L'arbre de vie tressaille aux lumières astrales

Il s'épanouit, comme un geyser, dans les cieux,

Avec ses millions de fruits lourds de secrets,

Ainsi qu'une couronne inépuisée de perles.

 

Au bord noueux des mers ses racines s'étendent,

Bercées par le murmure infini des écumes,

Les comètes, toutes bruissantes de phosphores,

Tordent leur chevelure à travers ses rameaux.

 

Les fruits qui tombent dans les mers

Deviennent le troupeau convulsif des sirènes ;

Gorge nacrée de femme, écailles de poissons,

Elles nagent dans la fièvre azurée des ondes.

 

            Les fruits qui tombent sur le sol

            Deviennent des nains gambadeurs,

Ils s'enfoncent en brandissant leurs pics de feu

Dans les mines de diamants et d'escarboucles.

 

            Mais les fruits subtils qui rayonnent

            Sur le front de l'arbre éternel

S'envolent, au toucher amoureux des zéphyres,

Pour devenir le tourbillon joyeux des fées !

 

Leur cithare, leur flûte et leurs cymbales chantent

            Sur la nef rose des nuages.

Leurs robes multicolores nous éblouissent

            Et leurs ailes de papillons

Cadencent l'équilibre étincelant des nuits.

 

Arbre de vie, tes fruits miraculeux emplissent

Les spirales de l'âme et les gouffres du monde.

 

 

 

 

 

François Brousse

Au royaume des oiseaux et des licornes

La Licorne Ailée, 1982

SG