10 février 2018 6 10 /02 /février /2018 13:57

 

Silence tu m'inventes

par la flûte douce d'une feuille

toute nue et seule à un bout de branche

toute nue et seule mais qui le nie

et danse encore et veut danser dans le miroir

que lui présente un ciel mouillé

Silence tu m'inventes dans l'ironie

d'une feuille que le rose de la mort vient d'éveiller.

 

 

 

Jean Laroche

Ces mains vers l'aube

S. Chiffoleau, 1957

SG