2 février 2018 5 02 /02 /février /2018 19:52

 

Tristes cyprès figés, Ô funèbres flambeaux,

Stricts, noirs, seuls et pensifs dans tous ces cimetières,

Comme des veuves en pleurs, auprès des froids tombeaux,

Où l'on n'entend plus rien que soupirs et prières,

Où tout ce qui fut vie, éternellement dort,

Vous êtes les veilleurs et gardiens de la mort.

 

 

 

 

 

Variante :

 

 

Cyprès, noir et funèbre, veilleur qui prie et pleure,

          Grand ordonnateur de la mort,

Indicateur des voies vers l'ultime demeure,

          Dans un sombre et triste décor.

 

 

 

 

 

Robert Mazeau

Chants de mon Cœur

Art & Arts, 1992

SG