13 juin 2018 3 13 /06 /juin /2018 17:00

 

Graines dans une écale sèche, tic, tic,tic,

Tic, tic, tic, comme gamins dans une querelle

Iambes très légers que réveille le plein vent

Mais le sapin en fait toute une symphonie.

Triolets, villanelles, rondels et rondeaux,

Ballades en grand nombre à la même rengaine :

Les neiges, les roses d'antan ont disparu ;

Qu'est l'amour si ce n'est une rose fanée ?

La vie autour de moi, ici dans le village :

Tragédie, comédie, bravoure et vérité,

Courage, fermeté, héroïsme, insuccès

Tous au métier qui tisse, et quels jolis modèles !

Terres couvertes de forêts, champs, ruisseaux, fleuves

Aveugle à tout cela ma vie durant.

Triolets, villanelles, rondels et rondeaux,

Graines dans une écale sèche, tic, tic, tic,

Tic, tic, tic, quels petits ïambes du temps qu'Homère

Et Whitman  rugissaient au milieu des sapins ?

 

 

 

Edgar Lee Masters

Anthologie de la poésie américaine

par Alain Bosquet

Stock, 1956

 

 

 

 

 

 

 

Petit, the poet

 

 

Seeds in a dry pod, tick, tick, tick, 

Tick, tick, tick, like mites in a quarrel— 

Faint iambics that the full breeze wakens— 

But the pine tree makes a symphony thereof. 

Triolets, villanelles, rondels, rondeaus, 

Ballades by the score with the same old thought;

The snows and the roses of yesterday are vanished; 

And what is love but a rose that fades? 

Life all around me here in the village: 

Tragedy, comedy, valor and truth, 

Courage, constancy, heroism, failure— 

All in the loom, and oh what patterns! 

Woodlands, meadows, streams and rivers— 

Blind to all of it all my life long. 

Triolets, villanelles, rondels, rondeaus, 

Seeds in a dry pod, tick, tick, tick, 

Tick, tick, tick, what little iambics, 

While Homer and Whitman roared in the pines?

 

 

Edgar Lee Masters

SG