8 juillet 2019 1 08 /07 /juillet /2019 16:20

 

Oh ! être libre de moi-même

   Sans rien me rappeler,

et avoir le cœur nu

   Comme un arbre en décembre ;

 

Reposer comme l'arbre se repose

   Après la chute de ses feuilles ;

ne plus attendre au soir la pluie

   Ni à l'aurore les tons rouges ;

 

Mais être calme, oh ! calme

   Aux vents qui vont et viennent,

Sans peur du gel durci

   Ni du poids clair des neiges ;

 

Et bien indifférent, indifférent

   Si quelqu'un passe et voit

Sur la page blanche du ciel

   Son filigrane mince et noir.

 

 

 

 

Sara Teasdale

Anthologie de la poésie américaine

par Alain Bosquet

Stock, 1956

 

 

 

 

 

 

 

The tree

 

 

Oh to be free of myself,

   With nothing left to remember,

To have my heart as bare

   As a tree in December;

 

Resting, as a tree rests

   After its leaves are gone,

Waiting no more for a rain at night

   Nor for the red at dawn;

 

But still, oh so still

   While the winds come and go,

With no more fear of the hard frost

   Or the bright burden of snow;

 

And heedless, heedless

   If anyone pass and see

On the white page of the sky

   Its thin black tracery.

 

 

Sara Teasdale

SG