13 octobre 2017 5 13 /10 /octobre /2017 06:58

 

on peut vivre

un arbre le chante

un oiseau l'écrit

dans le ciel des usines

 

on peut vivre

deux yeux promettent

la pause et la fête

le pain et le délire

 

on peut vivre

un enfant prophétise

le blé voltige

autour de sa chair de juin

 

les bêtes sont neuves

et les mots délivrent

les chiens sautent par-dessus les vagues

le poème coule blanche salive

 

tu danses sur le chemin

et tu portes au cou la montre de l'ancêtre

la robe torrent et jasmin

fait semblant de cacher ton corps

 

un oiseau écrit

un arbre chante

pourquoi faut-il que la mort

dévore plumes et feuilles.

 

 

 

 

André Laude

Œuvre poétique

Éditions de La Différence, 2008

SG