17 octobre 2017 2 17 /10 /octobre /2017 08:55
 

 

Les arbres n’oublient pas

L’été triomphal

Même si le jour déjà frissonne

 

Mon souffle et mon sang

Et les feuilles mortes

Gardent en héritage

 

La couleur des instants

Où le cœur du monde semblait

À deux battants ouvrir ses portes

 

 

 

Joseph Rzemien

Vers d'Othe

SG